La discrimination contre les LGBTQ+ en Tchétchénie

ACTUALITES – La Tchétchénie, état fédéré Russe, a toujours été une région très traditionnelle ou l’homosexualité est un tabou. Cependant, malgré la discrimination déjà très présente à l’égard des LGBTQ+, le climat est aujourd’hui dangereux pour la communauté. Depuis mars 2017, les témoignages de violences, actes de torture ou autres traitements cruels et inhumains sur les homosexuels de Tchétchénie se sont fait nombreux. Quelle est à la situation à laquelle font face les LGBTQ+ de cette région du Caucase Nord ?

 

French

Source : Flickr

  • Une situation préoccupante pour les LGBTQ+ de Tchétchénie

La communauté LGBTQ+ en Tchétchénie a toujours été stigmatisé dans cet Etat très religieux et verrouillé par le pouvoir. Cependant, aujourd’hui, la situation est bien plus préoccupante puisque les LGBTQ+ craignent pour leur vie [1]. Ces purges auraient débuté suite aux démarches entreprises par des organisations de défense des droits des LGBTQ+ pour l’organisation de gay Pride dans la région du Caucase, cependant ces demandes ne concernaient en aucun cas la Tchétchénie [2].

Des hommes considérés comme homosexuels auraient été « enlevés, torturés, voire tués » affirme Amnesty International [3] sur la base de témoignages vérifiés, déjà publiés par le journal d’opposition russe Novaïa Gazeta. Ces personnes ont été enlevées et interrogées par des membres des autorités tchétchènes. Ils ont été soumis à la torture et à de mauvais traitements avec pour but de les obliger à divulguer le nom d’autres personne de leur réseau LGBTQ+ pour qu'ils subissent à leur tour ces mauvais traitements. Ces pratiques visent à vider la région de toutes les personnes de la communauté LGBTQ+ ce qui représente une violation grave des droits de l’Homme. Ils sont discriminés sur leur orientation sexuelle et subissent d’autres violations de leurs droits du fait de cette orientation sexuelle. Les personnes homosexuelles seraient retenues dans des « prisons secrètes » dans le cadre de ces purges à l’initiative du gouvernement Tchétchène [4].

Des témoignages évoquent les supercheries des agents du gouvernement pour arrêter le plus de personnes possibles : ils utilisent les téléphones et réseaux de communication des hommes déjà arrêtés pour en piéger d’autres [5]. Les hommes arrêtés sont torturés au moyen, par exemple, de chocs électriques pour que leurs bourreaux obtiennent les informations qu’ils souhaitent. Jusqu’à présent, il est possible d’affirmer qu’une personne est morte des suites de la torture et que deux autres ont été victimes de crimes d’honneur à leur retour dans leur famille : les autorités préviennent volontairement les familles, espérant ce type de crime, à la révélation de l’orientation sexuelle des personnes arrêtées [6]. Ces mêmes autorités nient toutes implications dans ces actes.

 

  • La négation des violences par le gouvernement Tchétchène

Le gouvernement Tchétchène a nié en bloc ces accusations : il affirme qu'il est impossible que de telles violences aient été commises puisqu’il n’y a pas de communauté LGBTQ+ en Tchétchénie [7]. L’Organisation des Nations Unies s’est penchée sur la question, et les experts de l’ONU ont confirmés l’existence de telles violences sur la communauté LGBTQ+ dans des centres de détentions secrets [8]. La répression du président Tchétchène n’a pas été commentée par le Kremlin, considérant qu'il appartient aux autorités judiciaires de faire leur travail : si de telles violations existent, les plaintes doivent être déposées devant le parquet qui mènera alors sa propre enquête [9]. Les journalistes ont même été accusés de diffamation par les autorités Tchétchènes. La Commissaire aux droits Humains de la Russie a elle aussi affirmé que ces informations n’étaient que mensonges [10]. Le président Tchétchène, jouit d’une liberté importante par rapport aux autorités fédérales russes. Après deux guerres d’indépendance tchétchène, son allégeance à Poutine est remerciée par un laxisme de la fédération envers les manœuvres du président tchétchène [11]. Cette répression n’est pas une surprise pour des chercheurs qui s’intéressent à cette région. Aude Merlin, chercheuse dans un centre de l’Université Libre de Belgique et spécialiste du Caucase du Nord affirme que le président tchétchène cherche à tout prix à verrouiller son Etat, et son contrôle sur la société doit passer par une « retraditionnalisation » de la société et l’imposition de la terreur [12].

Dans de nombreuses régions du monde ont été organisées des manifestations en soutien aux LGBTQ+ de Tchétchénie et la société civile espère que les gouvernements feront pression sur les autorités tchétchènes. En France par exemple, lors d’une manifestation de soutien, l’élection présidentielle était très commentée et les militants souhaitaient que les droits de LGBTQ+ soient inclus dans le débat politique.

La communauté internationale commence à réagir, mais la situation reste grave, le président Tchétchène souhaiterait que la purge soit achevée avant le début du ramadan, c’est-à-dire le 25 mai, selon des informations relayées par un homme politique britannique [13]. Une crise urgente donc, qui pourrait, si elle est ignorée, voir le nombre de ses victimes croitre rapidement.

 

EF - Assistante de Recherche

NOTES DE BAS DE PAGE :

-[1] ‘They Starve You. They Shock You’: Inside the Anti-Gay Pogrom in Chechnya, Andrew E. Kramer, The New York Times, 21.04.17. Accessible à : https://www.nytimes.com/2017/04/21/world/europe/chechnya-russia-attacks-...
-[2] ‘They Starve You. They Shock You’: Inside the Anti-Gay Pogrom in Chechnya, Andrew E. Kramer, The New York Times, 21.04.17. Accessible à : https://www.nytimes.com/2017/04/21/world/europe/chechnya-russia-attacks-...
-[3] Tchétchénie : des homosexuels enlevés, torturés ou tués, Amnesty International, 12.04.17. Accessible à : https://www.amnesty.fr/discriminations/actualites/tchetchenie-des-homose...
-[4] Homosexuels torturés en Tchétchénie : à Paris, les manifestants réclament “l’action des candidats”, Juliette Redivo, Les Inrocks, 21.04.17. Accessible à http://www.lesinrocks.com/2017/04/21/actualite/homosexuels-tortures-en-t...
-[5] ‘They Starve You. They Shock You’: Inside the Anti-Gay Pogrom in Chechnya, Andrew E. Kramer, The New York Times, 21.04.17. Accessible à : https://www.nytimes.com/2017/04/21/world/europe/chechnya-russia-attacks-...
-[6] ‘They Starve You. They Shock You’: Inside the Anti-Gay Pogrom in Chechnya, Andrew E. Kramer, The New York Times, 21.04.17. Accessible à : https://www.nytimes.com/2017/04/21/world/europe/chechnya-russia-attacks-...
-[7] U.N. Experts Condemn Killing and Torture of Gay Men in Chechnya, Sewell Chan, The New York Times, 13.04.17. Accessible à : https://www.nytimes.com/2017/04/13/world/europe/un-chechnya-gay-men-kill....
-[8] U.N. Experts Condemn Killing and Torture of Gay Men in Chechnya, Sewell Chan, The New York Times, 13.04.17. Accessible à : https://www.nytimes.com/2017/04/13/world/europe/un-chechnya-gay-men-kill....
-[9] Une purge anti-gay balaye la Tchétchénie,  Emmanuel Grynszpan, 12.04.17. Accessible à : https://www.letemps.ch/monde/2017/04/12/une-purge-antigay-balaie-tchetch....
-[10] Chechnya’s Crackdown on, Gays Editorial Board, The New York Times, 24.04.17. Accessible à : https://www.nytimes.com/2017/04/24/opinion/chechnyas-crackdown-on-gays.html
-[11] As Chechnya tortures and kills gay men, Putin shrugs, Editiorial Board, The Washington Post, 24.04.17. Accessible à : https://www.washingtonpost.com/opinions/as-chechnya-tortures-and-kills-g...
-[12] Homosexualité : en Tchétchénie, « tout comportement minoritaire est rendu impossible », Gaïdz Minassian, Le Monde, 12.04.17. Accessible à : http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/04/12/homosexualite-en-tchetche...
-[13] Chechnya wants to eliminate gay community by end of May, reports suggest, Loulla-Mae Eleftheriou-Smith, The Independent, 25.04.17. Accessible à : https://www.independent.co.uk/news/world/europe/chechnya-ramzan-kadyrov-...

WEBOGRAPHIE :

-U.N. Experts Condemn Killing and Torture of Gay Men in Chechnya, Sewell Chan, The New York Times, 13.04.17. Accessible à : https://www.nytimes.com/2017/04/13/world/europe/un-chechnya-gay-men-kill....
-Chechnya wants to eliminate gay community by end of May, reports suggest, Loulla-Mae Eleftheriou-Smith, The Independent, 25.04.17. Accessible à : https://www.independent.co.uk/news/world/europe/chechnya-ramzan-kadyrov-...
-Une purge anti-gay balaye la Tchétchénie,  Emmanuel Grynszpan, 12.04.17. Accessible à : https://www.letemps.ch/monde/2017/04/12/une-purge-antigay-balaie-tchetch....
-Reporting on People Who ‘Don’t Exist’, Andrew E. Kramer, New York Times, 23.04.17. Accessible à : https://www.nytimes.com/2017/04/23/insider/russia-chechnya-gays.html
-‘They Starve You. They Shock You’: Inside the Anti-Gay Pogrom in Chechnya, Andrew E. Kramer, The New York Times, 21.04.17. Accessible à : https://www.nytimes.com/2017/04/21/world/europe/chechnya-russia-attacks-...
-Homosexualité : en Tchétchénie, « tout comportement minoritaire est rendu impossible », Gaïdz Minassian, Le Monde, 12.04.17. Accessible à : http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/04/12/homosexualite-en-tchetche...
-Homosexuels torturés en Tchétchénie : à Paris, les manifestants réclament “l’action des candidats”, Juliette Redivo, Les Inrocks, 21.04.17. Accessible à http://www.lesinrocks.com/2017/04/21/actualite/homosexuels-tortures-en-t...
-Tchétchénie: les arrestations d'homosexuels "pas confirmées" selon le Kremlin, source AFP, L’Orient Le Jour, 20.04.17. Accessible à : https://www.lorientlejour.com/article/1047516/tchetchenie-les-arrestatio...
-Tchétchénie : des homosexuels enlevés, torturés ou tués, Amnesty International, 12.04.17. Accessible à : https://www.amnesty.fr/discriminations/actualites/tchetchenie-des-homose...
-As Chechnya tortures and kills gay men, Putin shrugs, Editiorial Board, The Washington Post, 24.04.17. Accessible à : https://www.washingtonpost.com/opinions/as-chechnya-tortures-and-kills-g...
-Chechnya’s Crackdown on Gays, Editorial Board, The New York Times, 24.04.17. Accessible à : https://www.nytimes.com/2017/04/24/opinion/chechnyas-crackdown-on-gays.html

Category: